Les derniers Jeux Olympiques de Londres (jeux d’été, 2012) ont réservé une belle surprise avec un invité de marque : le bois. Car ces JO – et plus encore les préparatifs et la construction du village olympique- se sont déroulés sous les couleurs de la Haute Qualité Environnementale et de la construction durable et peu impactante. Bâtiments hors normes et démarche responsable… le bois lamellé était, de fait, présent à l’événement.

Bel exemple de cette démarche constructive : Eton Manor, d’abord centre d’entrainement de natation puis bâtiment de contrôle anti-dopage avant de recevoir les tennis pour les Jeux Paralympiques. Eton Manor dispose d’une extraordinaire structure en bois lamellé… la plus imposante jamais réalisée outre-Manche. Fait non moins extraordinaire, cette structure a été conçue et fabriquée par un lamelliste français.

DIGITAL CAMERA
Batiment-Etan-Manor-des-Jeux-Olympiques-de-Londres

Ce bâtiment repose ainsi sur 8 poutres principales de 40 mètres de long pour 2,50 mètres de hauteur. Leur fabrication a nécessité un outil industriel de pointe permettant la manipulation des poutres et des colles particulièrement performantes pour l’assemblage des pièces, qui ont ensuite été transportées par convois exceptionnels jusqu’au site, à Ramford, en banlieue de Londres.

Au-delà de la certification des bois (FSC) qu’exigeait le maître d’ouvrage pour une question de traçabilité, le cahier des charges contraignait également à une conception (dimensionnement) au fait des dernières évolutions normatives, notamment concernant le risque sismique. Une contrainte qui n’a posé aucun problème au fabricant, au fait des Eurocodes.

Aujourd’hui, alors que les JO ont quitté Londres, Eton Manor est demeuré, devenant un centre de hockey sur gazon.

DIGITAL CAMERA

Fiche d’identité

  • Ouvrage Bâtiment de contrôle anti-dopage des JO de Londres-2012
  • Localisation Ramford (Royaume Unis)
  • Année de réalisation 2011
  • Maître d’ouvrage Olympic Delivery Authority (ODA)
  • Maître d’œuvre Agence Stanton Williams (architectes) ; Ove Arup & Partners (ingénierie)
  • Portée maximale 40 mètres