PARKING BOIS DANS LE GRAND EST

Performances environnementales et mécaniques, maximisation des espaces et continuité esthétique sont autant d’arguments qui ont motivé le choix du bois lamellé pour la structure du parking de la ZAC des Rives du Bohrie à Ostwald.

Article : Victor Miget / Archi : Agence JAP / Photos : 11h45

 

Parking JOURDA_BOHRIE_HD-6
Parking JOURDA_BOHRIE_HD-10

Situé sur la ZAC des Rives du Bohrie à Ostwald, dans l’Eurométropole de Strasbourg, ce parking de 150 m de long, commandé par Bouygues immobilier, accueille 406 places de parking destinées aux habitants de 380 logements. En tout, ce ne sont pas moins de 10.500 m2, répartis sur 4 niveaux, qui sont sortis de terre. En effet : « La demande de l’aménageur était que le parking ne soit pas enterré mais intégré au paysage. Nous avons alors proposé un ouvrage en bois. Du point de vue de la démarche écologique, il nous paraissait insolite et intéressant de construire un bâtiment technique de remisage et de stockage de voitures décarbonné », explique Noémie Roux, chef de projet sur le quartier des rives de Bohrie.

Concrètement, le parking s’inscrit dans un environnement boisé et est une frontière poreuse entre habitations et jardins. Son volume est étiré et vêtu d’un garde-corps ajouré en bois qui s’étend sur les 150 m de long et les 16 m de large de l’ouvrage. Cette apparente légèreté ne rime pas avec fragilité : le contreventement est ici garanti par des palées de stabilité métalliques dans le sens de la longueur et par des diagonales en bois lamellé avec une portée de 16,60 m. En outre, pas moins de 21 poutres de 52 cm de haut et 16 m de long ont été implantées sur toute la longueur à raison d’une tous les 7,50 m. L’ensemble est soutenu par une série de poteaux en bois lamellé formant des portiques (63 au total) solidement ancrés dans un plancher métallo-béton.

Chantier-parking-JAP
Parking JOURDA_BOHRIE_HD-20
Parking JOURDA_BOHRIE_HD-11

Pour Noémie Roux, ce qui a motivé le choix du lamellé sur ce projet, sont avant tout ses qualités intrinsèques. « Contrairement au bois massif, il s’avère plus stable et homogène. Les lamelles qui le composent sont sélectionnées pour leur qualité et de fait les risques de fragilisation de la structure sont moindres ». Et Damien Pierrat du bureau d’étude Act’bois, de préciser que : « Le projet demandait des sections importantes. Les traverses de planchers mesurent pratiquement 17 m pour 14 cm x 52 cm. Or de telles dimensions ne se trouvent pas en suffisamment bonne qualité dans un bois massif et seraient sujettes à des variations dimensionnelles. Le bois lamellé, lui, est une superposition de petits éléments plus stables». Dans l’optique de renforcer encore un peu plus la viabilité de la structure, pour une meilleure résistance face aux intempéries, les éléments de lamellé installés en périphérie sont en douglas classe 3 ; en intérieur, la structure, moins exposée, est constituée d’épicéa classe 2.

Esthétique oblige, et comme le parti pris exigeait une bonne intégration dans son environnement, le bois lamellé participe au rendu chaleureux et naturel de l’ensemble. Et ce, dans le moindre détail, puisque les assemblages en moisage, entre les poteaux et les poutres en partie haute, ne laissent apparaître aucune ferrure.

Fiche d’identité

  • Ouvrage Parking
  • Localisation Ostwald, Eurométropole de Strasbourg (67)
  • Livraison 2018
  • Surface couverte 10 500 m²
  • Maître d’ouvrage Bouygues immobilier
  • Architecte Jourda Architectes Paris (JAP)
  • BET Act’bois
  • Coût 3,2 M€

A retenir

Les atouts du bois lamellé

Le bois lamellé autorise de grandes portées sans reprise de charge et libère l’emprise au sol.

Le bois lamellé se distingue par un rapport performance/masse particulièrement intéressant. En un mot : léger et solide à la fois, il autorise la réalisation de sections importantes, capables d’assumer de très longues portées.

Le bois lamellé est un matériau naturel, renouvelable, durable, recyclable et puits de carbone.