Reportage – La construction du nouveau siège de la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche-Comté

Un bâtiment signal qui laisse voir la puissance structurelle du bois

Implanté dans la ZAC Valmy, nouveau quartier d’affaires au nord de Dijon, le futur siège de la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche-Comté ouvrira ses portes d’ici la fin du printemps 2022. Ce bâtiment signal, entièrement en bois sur un socle béton, donne à voir la puissance structurelle du bois lamellé à travers son architecture où le verre laisse découvrir sur 6 étages le contreventement du bâtiment. Construit dans une logique de mixité des matériaux visant l’économie de matière, le projet, qui répond au standard passif sans labellisation, repose sur une structure poteaux poutres en bois lamellé, accompagnée de murs à ossature bois et d’un usage du CLT1 circonscrit aux noyaux et aux planchers des circulations (soit environ un tiers de la surface de plancher). Découverte en compagnie de Thierry Coursin, président du maître d’ouvrage LCDP et Alice Mucchielli, architecte associée de Graam Architecture.

Une volumétrie différente des standards tertiaires habituels

Réfutant les standards de l’immobilier tertiaire, ses dédoublements de couloir et ses épaisseurs bâties généralement comprises entre 18 et 21 mètres, la volumétrie de l’immeuble permet un éclairage naturel en premier jour de tous les bureaux et salles de réunion. L’épaisseur des quatre derniers niveaux du bâtiment, comparable à celle des immeubles de logements, n’est que de 13,50 mètres. Cette dimension modeste en termes de rentabilité est compensée par l’importante superficie des deux premiers étages (40,50 m x 62 m), dont les centres sont éclairés par un atrium et un patio.

Fiche d’identité du projet

Ouvrage
Bureaux

Localisation
Dijon (21)

Maîtrise d’ouvrage
SCCV Tertiaire Valmy, LCDP (Promoteur) & Société Est Métropole (Maitrise d’ouvrage déléguée)

Architecture
Graam Architecture

BET Structure
C & E Ingénierie

Livraison prévisionnelle
Printemps 2022

Surface
12 500 m² (9 560 m² SDP)

” Nous avons prouvé qu’on pouvait construire un bâtiment de 9 500 m2 en bois sur un socle béton et avec l’ensemble du contreventement et des noyaux en bois.”

Thierry Coursin, Président LCDP

immeuble à structure en bois lamellé Siège Caisse d'Épargne Bourgogne Franche-Comté
immeuble à structure en bois lamellé Siège Caisse d'Épargne Bourgogne Franche-Comté
immeuble à structure en bois lamellé Siège Caisse d'Épargne Bourgogne Franche-Comté
immeuble à structure en bois lamellé Siège Caisse d'Épargne Bourgogne Franche-Comté

Une structure bois de 6 étages mariant bois lamellé, CLT1 et LVL2

Dans une logique d’optimisation de la matière, le bâtiment s’appuie sur une structure primaire en poteaux poutres en bois lamellé accompagnée de murs à ossature bois et sur une exostructure composée de poteaux en bois lamellé, sur lesquels reposent des poutres longitudinales en LVL2 et des solives transversales en bois lamellé. Des panneaux de CLT1 sont présents là où ils sont nécessaires au contreventement, c’est-à-dire dans les murs des noyaux et les planchers des circulations centrales, vers lesquels transitent les charges au vent transmises par l’exosquelette triangulé. Les planchers ne jouant pas un rôle structurel sont en béton préfabriqué.

La dissociation formelle des éléments structurels, selon leur rôle et leur comportement (« dynamique » pour l’exosquelette de contreventement, mais « statique » pour les poteaux et poutres des façades avec remplissage en murs à ossature bois), a permis la réalisation d’une double peau ventilée bioclimatique, recoupée au feu tous les deux étages. Faite de simples vitrages en verre extraclair, la paroi extérieure de celle-ci est suspendue aux poutres supérieures de l’exosquelette.

immeuble à structure en bois lamellé Siège Caisse d'Épargne Bourgogne Franche-Comté

” Offerte à la vue, l’exostructure en bois lamellé marque l’image du projet et libère les espaces pour les usagers. Dans sa mise en œuvre globale, le bois répond à la volonté d’utilisation en flex office et apporte, par ses propriétés de régulation hygrométrique, un réel bien-être intérieur. “

Alice Mucchielli, architecte (Graam Architecture)

immeuble à structure en bois lamellé Siège Caisse d'Épargne Bourgogne Franche-Comté

Une trame constructive définie en fonction du bois pour plus de modularité

Plutôt que de se conformer à la trame courante de 1,35 m des immeubles tertiaires, l’écartement des éléments structurels est défini en fonction des largeurs normalisées des panneaux vendus dans le commerce, soit 120 cm, et toutes les dimensions constructives du bâtiment sont des multiples d’un quart de panneau, soit 30 cm. Ce principe de trame apporte une grande flexibilité d’aménagement :

• La trame de poteaux est fixée à 2,70 m pour l’ensemble des façades et des circulations centrales. Cette dimension correspond à la largeur standard d’un bureau de deux personnes (la Caisse d’Épargne privilégiant cette organisation du travail en dehors des open-spaces). Étant donné que tous les poteaux en bois lamellé du bâtiment ont une largeur de 30 cm, l’espace libre à combler entre chacun d’eux est de 2,10 m. Soit un panneau de 120 cm + une fenêtre de 90 cm, ou deux fenêtres de 60 cm + un panneau de 60 cm + un panneau de 30 cm, par exemple.

• La division des plateaux de bureaux par cloisonnement est possible tous les 90 cm. La trame du solivage est donnée dans la même dimension. La fixation de planches en bois lamellé de 30 cm en sous-face de chaque solive permet d’obtenir un intervalle de 60 cm correspondant à la largeur d’un panneau métallique de faux plafond.


En savoir plus sur LCDP  www.groupe-lcdp.fr
Et sur Graam Architecture  www.graamarchitecture.fr

 

Images : Luc Boegly et Nicolas Waltefaugle  //// Vidéo : Galaxie Presse / Tallstone Vidéo, réalisateur Pascal Gauch //// Article : Valérie Flamand

1 CLT : Cross Laminated Timber, ou bois lamellé croisé.
2 LVL : Laminated Veneer Lumber, ou Lamibois.