Un bâtiment en bois pour abriter la gare maritime vers les Îles d’Or

À l’extrémité de la presqu’île de Giens, au sein de la zone classée Natura 2000 des Salins d’Hyères, le port de La Tour Fondue constitue la porte d’accès aux îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant (les Îles d’Or). Disséminés sur 3 bâtiments dans le périmètre du fort côtier de la Batterie du Pradeau (classé monument historique), les équipements du port n’étaient plus adaptés à sa fréquentation (un million de passagers annuels et un volume de frêt de 34 000 tonnes en 2019). Pour améliorer l’accueil des visiteurs et la qualité du site, la gare maritime et la capitainerie ont été réunis au sein d’une nouvelle construction associant bois lamellé et CLT1. Mis en œuvre dans une belle architecture aux lignes inspirées des carènes de bateaux, ce choix constructif a permis de répondre aux enjeux de confort et de durabilité, ainsi qu’aux délais de réalisation contraints par le maintien de l’exploitation portuaire durant les travaux.

Une construction biosourcée protégée par une grande ombrière en bois lamellé

L’architecture du projet s’appuie sur une grande ombrière constituée de portiques en bois lamellé en douglas. Elle abrite les nouveaux locaux de la gare maritime et de la capitainerie du port. Le rez-de-chaussée comprend 2 espaces différenciés, avec d’un côté la billetterie et les espaces d’accueil des voyageurs, et de l’autre les locaux dédiés à l’activité de fret. L’étage (partiel) est réservé à la capitainerie. Insérant en douceur les volumes de la construction dans son environnement, l’ombrière présente plusieurs avantages : elle contrôle les apports solaires en laissant filtrer la lumière en hiver et en protégeant les locaux de l’ensoleillement estival, elle offre de l’ombre aux voyageurs qui peuvent attendre à l’extérieur en période de forte affluence, et elle préserve la visibilité nécessaire au travail de la capitainerie. Sous l’ombrière, les murs, planchers et toitures des volumes sont en CLT. Ils sont isolés en fibre de bois et les façades sont revêtues de panneaux de contreplaqué marine saturé.

Une grande ombrière dessine un volume “protégé”, où se glissent des modules en bois qui abritent toutes les fonctions et donnent une dimension cohérente à l’échelle du fort et du hameau. Cette architecture tout bois d’inspiration navale joue avec le mimétisme des textures, des couleurs et s’ouvre avec transparence sur la mer et les îles.

Duchier Pietra Architectes
© Serge Demailly

Le projet est intégralement réalisé en structure bois. Un système constructif pérenne qui répond aux fortes sollicitations du milieu marin. La construction optimise l’utilisation de matériaux biosourcés et privilégie une approche passive avec une isolation renforcée et des protections solaires efficaces.

Duchier Pietra Architectes

La première étape vers la certification Port Propre

L’aménagement du port de La Tour Fondue est l’une des premières actions de l’Opération Grand Site (OGS), initiée par la ville d’Hyères et portée par la Métropole Toulon Provence Méditerranée, qui vise à préserver et mettre en valeur le territoire de la presqu’île de Giens. Construite dans une logique environnementale privilégiant les matériaux biosourcés et une approche passive du bâtiment, la nouvelle gare maritime a également donné lieu à un réaménagement de l’espace public du port en vue de l’obtention de la certification Ports Propres. Les différents volets de cette démarche comprennent notamment la réduction des surfaces imperméabilisées de l’espace portuaire au profit de la végétalisation du site, la création de points de collecte des déchets et le traitement des eaux de ruissellement.

Le projet d’aménagement a réduit les surfaces imperméabilisées de l’espace portuaire (stationnements, zone logistique) au profit de la renaturation de l’isthme (création d’enrochement avec les matériaux du site, plantation de végétation endémique…).

Duchier Pietra Architectes

L’apport des bois lamellés au sein du projet

Résistance en climat marin

Le bois lamellé, notamment certaines essences comme le douglas, est résistant au sel. Il est donc parfaitement adapté pour assurer la durabilité des ouvrages exposés au climat marin.

Insertion dans l’environnement

Authentique et naturel, le bois lamellé se fond dans le paysage et s’insère en harmonie avec le patrimoine historique en pierre, comme le fort de La Tour Fondue.

Efficacité en chantier contraint

Autorisant une grande part de préfabrication, le bois lamellé permet de réduire les délais de chantier et de construire plus facilement en site occupé.

En savoir plus