Qualités environnementales

Bilan environnemental exceptionnel

Le bois lamellé est un excellent stockeur de carbone ainsi que le prouve son Analyse de Cycle de Vie. C’est également un matériau sobre énergétiquement, qui réclame peu d’énergie lors de sa fabrication et de son transport.

L’énergie consommée tout au long de la vie d’une poutre en bois lamellé est à 72 % d’origine renouvelable. Cette importante consommation d’énergie renouvelable et la faible consommation d’énergie fossile vont de pair avec une pollution largement amoindrie par rapport à d’autres matériaux de construction.

Consommation de ressources naturelles énergétiques par une poutre en bois lamellé tout au long de sa vie

Unités Production Transport Mise en oeuvre Vie en oeuvre Fin de vie Total cycle de vie
Flux Par annuité Pour toute la DVT
Consommation de ressources naturelles énergétiques
Bois kg 0,809 0 0,809 80,9
Charbon kg 0,0148 2,63 E-05 8,48 E-05 0 0,000427 0,0153 1,53
Lignite kg 3,89 E-05 2,35 E-07 6,42 E-07 0 7,72 E-06 4,75 E-05 0,00475
Gaz naturel kg 0,0384 0,000110 0,000271 0 0,000295 0,0391 3,91
Pétrole kg 0,182 0,00450 0,0106 0 0,00350 0,200 20,0
Uranium (U) kg 6,54 E-06 1,68 E-08 0 4,66 E-08 6,60 E-06 0,000660
Indicateurs énergétiques
Energie Primaire Totale MJ 49,2 0,197 0,473 0 0,196 50,0 5 003
Energie Renouvelable MJ 36,0 0 36,0 3 597
Energie Non Renouvelable MJ 13,2 0,196 0,472 0 0,194 14,1 1 406
Energie procédé MJ 28,0 0,197 0,473 0 0,182 28,9 2 887
Energie matière MJ 21,1 0 0 21,2 2 116
Electricité kWh 1,30 0 0 0 0 1,30 130,30

Source : FDES poutre bois lamellé, sur www.inies.fr

Le bois comme matière première présente un avantage majeur en termes d’optimisation de la ressource : ses déchets peuvent être valorisés sous forme d’énergie. Les déchets sont ainsi récupérés, servant à la fois pour le séchage du bois et la production de chaleur dans les ateliers ou les usines. Une valorisation énergétique précieuse, qui est mise en oeuvre à différentes étapes de transformation du bois en bois lamellé :

  • dans les scieries
  • dans les usines de fabrication du bois lamellé

Lors de la fabrication d’une poutre bois lamellé, on peut considérer que 80 % de la matière première (sciage) est transformé en bois lamellé ; les 20 % restant sont des déchets… qui en l’occurrence sont valorisés en énergie. Aussi peut-on dire que dans le processus de fabrication du bois lamellé, 100 % de la matière première est valorisée, soit en matériau, soit en énergie.

Que l’on parle de bâtiments, de résidences ou de ponts, le bois lamellé s’affiche toujours sous son meilleur profil : celui d’un matériau noble et majestueux qui apporte une valeur ajoutée à son environnement.

Alliant progrès et nature, le bois lamellé permet une intégration optimale des ouvrages. Contexte urbain ou rural, la force du bois lamellé est son esthétique, doublée d’une puissante dose de créativité pour parvenir à des réalisations respectueuses de leur environnement, tant esthétiquement que par une empreinte allégée.

Le bois lamellé est un atout sur le terrain de la haute qualité environnementale. Ce, parce qu’il permet de satisfaire un grand nombre de cibles nécessaires à la démarche HQE :

  •  Conception et chantier
    • Cible 1 : intégration à l’environnement
    • Cible 3 : chantier sec (pas de pollution d’eau)
    • Cible 3 : peu de dépenses énergétiques
    • Cible 3 : gestion des déchets de chantier
    • Cible 2 : utilisation d’un matériau naturel et d’un système constructif responsable
  •  Ouvrage de qualité
    • Cible 8 : confort hygrothermique
    • Cible 9 : confort acoustique
    • Cible 10 : confort visuel
    • Cible 11 : confort olfactif
    • Cible 13 : qualité de l’air intérieur