Matières premières

Usine-Pavatex_thumbReference-Locaux industriels et stockage-img1

Le bois lamellé est une recomposition de bois massif à destination de bois structuraux de grandes longueurs. Le terme « bois lamellé » correspond à un mode de fabrication industriel précis et particulièrement contrôlé. En l’occurrence, ce matériau est composé de lamelles de bois purgées, aboutées puis collées entre elles dans le sens du fil du bois.
Le bois lamellé est dit “homogène” lorsque les caractéristiques mécaniques de toutes les lamelles sont identiques ; le bois lamellé “panaché” correspond à une juxtaposition étudiée de lamelles de caractéristiques mécaniques différentes.

etiquette-qualite-c30_medium-matiere-img6

L’industrie française du bois lamellé est un secteur particulièrement sélectif en termes de qualité des approvisionnements en lamelles de bois. Les lamelles utilisées pour fabriquer des poutres en bois lamellé doivent ainsi correspondreà de nombreuses exigences (classement de résistance mécanique visuel ou par machine, humidité contrôlée) pour répondre favorablement aux cahiers des charges des industriels de ce secteur.

Fortes contraintes et constance de la qualité des approvisionnements définissent les bases du partenariat qui allie les industriels de la scierie et les industriels du bois lamellé. Cette alliance, fondée sur l’excellence du bois, est l’indispensable base pour la fabrication de ce matériau de structure. Un haut niveau d’exigence, qui se traduit par des contrôles de réception systématiques avant stockage des bois.

Représentant 3 % de la masse d’une poutre en bois lamellé, les colles sont utilisées pour l’aboutage (assemblage des lamelles bout à bout) et la lamellation (assemblage des lamelles à fil parallèle).

Sélectionnées en fonction de leurs caractéristiques et performances, les colles utilisées pour la fabrication du bois lamellé sont des colles à vocation structurelle. Elles répondent donc efficacement aux exigences de stabilité et de fiabilité qui leurs incombent et prouvent leur aptitude pour l’usage en structure bois (selon NF-EN 301 et 302, pour les adhésifs de nature phénolique et aminoplaste ; selon NF-EN 15425 pour les adhésifs polyuréthane monocomposants). Cette stabilité est garantie aussi bien en usage normal que lors de sollicitations exceptionnelles.

La bonne réalisation des collages et leur fiabilité sont vérifiés par un contrôle continu (performances des aboutages et tenue des plans de collage).
Les traitements et finitions appliqués au matériau lors de sa fabrication correspondent à l’usage qui sera fait : intérieur chauffé, extérieur à l’abri, extérieur exposé… Ces produits procurent ainsi une durabilité accrue au bois lamellé, contre les agents biologiques ou les rayons ultra-violet.
Tous ces produits correspondent enfin aux exigences réglementaires en matière d’émissions dans l’air. Leur impact environnemental et sanitaire a ainsi été grandement minimisé (Mélamine-Urée-Formol et Polyuréthane) au cours des dernières années.

Essences structurelles

L’usage en structure exige des bois classés pour leurs performances mécaniques. Les essences utilisées doivent présenter des caractéristiques adaptées à un rôle structurel dans la construction : aptitude au collage et possibilité de classement mécanique. Pour le bois lamellé, seules sont utilisées les essences correspondant à ces contraintes.

Cette sélection des lamelles est permise par un classement de résistance mécanique normatif. Chaque lot de lamelles dispose ainsi d’une classe de résistance qui lui est propre. La classe de résistance d’une poutre en bois lamellé est directement liée à la classe de résistance des lamelles qui la constituent (pour plus de détails, voir “Performances du bois lamellé ” dans rubrique Techniques et réglementation).

Les essences les plus couramment utilisées pour la fabrication du bois lamellé sont les suivantes :

sapin-blanc_small-matiere-img1

sapin

epicea_small-matiere-img2

épicéa

pin-sylvestre_small-matiere-img3

pin sylvestre

DOUGLAS_small-matiere-img4

douglas

D’autres essences peuvent également être utilisées comme le western hemlock, le mélèze, le pin maritime, mais aussi accessoirement le chêne, le hêtre, l’iroko…