Composants et systèmes constructifs

Diversité des composants et des formes

Deux types de composants en bois lamellé se distinguent : les poutres et les dalles.

Pour les poutres, les possibilités de formes sont infinies. Les sections peuvent ainsi être parallélépipédiques, ovoïdes ou rondes. Ces sections peuvent présenter une inertie constante (la forme reste la même tout au long de la poutre) ou variable. La ligne directrice de la poutre peut être droite, brisée, dédoublée ou même courbe. Et la variation de ces différents paramètres donne sa forme à l’élément. Les dalles en bois lamellé, quant à elles, peuvent être utilisées en plancher, en toiture, et même en mur.

Le choix et l’assemblage de ces éléments seront déterminés par le système constructif qui donnera son aspect à l’ouvrage.

systèmes constructifs et formes d’ouvrages

La diversité des formes envisageables pour les éléments en bois lamellé permet le dessin de volumes élémentaires multiples, souples et originaux (« sur mesure ») :

  • Poutres (sur poteaux ou maçonnerie)
  • Portiques
  • Fermes (sur poteaux ou maçonnerie)
  • Arcs (sur poteaux ou maçonnerie)
  • Systèmes tridimensionnels
  • Consoles ou autre systèmes en porte-à-faux

Par combinaison de ces volumes élémentaires, on obtient une diversité de formes pour les bâtiments en bois lamellé.

Selon la volonté du concepteur et le type d’ouvrage envisagé, différents systèmes constructifs se proposent :

  •  Système isostatique
    • modélisation plus simple
    • assemblages courts
  •  Système hyperstatique
    • calculs plus complexes
    • optimisation des sections
    • économie de matière
  •  Association de ces deux systèmes
gif-composants