Matière première naturelle

Renouvelable

Le bois est un des rares matériaux de structure qui soit à la fois naturel et renouvelable. De plus, l’industrie du bois lamellé française fait appel à plus de 90 % à du bois issu de forêts européennes, certifiées durablement gérées.

Cette démarche de gestion durable des forêts garantit la croissance du patrimoine forestier (510 000 hectares par an) et une exploitation raisonnée (estimée à 64 % de la croissance). Ces forêts, en pleine croissance, sont ainsi capables de répondre aux multiples attentes (production de papier, construction, énergie, loisirs…).

En amont de la production, il convient de s’assurer de la certification des bois mis en œuvre. Le bois lamellé est dans son écrasante majorité fabriqué à partir de bois certifiés issus de forêts gérées durablement. Il dispose ainsi de l’une des trois certifications suivantes, garantissant de manière indépendante la provenance des bois :

  • PEFC
  • FSC
  • ACERBOIS-FC
Emissions-photo-Brumaire-reduit_large-environement-img1

Lutte contre le changement climatique

Lors de sa croissance, un arbre prélève du CO2 dans l’atmosphère. Sous l’action de la lumière, un phénomène chimique (la photosynthèse) permet à l’arbre de stocker du carbone dans ses cellules et de rejeter l’oxygène. Ainsi, chaque année, la forêt française stocke 65 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent de 12 % des gaz à effet de serre émis au niveau national.

Cet effet puits de carbone se poursuit au-delà de la forêt, lors de la mise en œuvre du bois, dans la construction par exemple. Le bois d’œuvre stocke le carbone et les forêts, replantées, augmentent l’effet puits de carbone. De ce fait, l’utilisation de bois lamellé permet de renforcer efficacement la lutte contre le changement climatique. D’autant que, transformé, transporté, mis en œuvre et revalorisé en fin de vie, 1 m3 de bois lamellé émet moins de CO2 qu’il n’en stocke (1500 kg de CO2 consommés, pour 1800 kg stockés- source FCBA).

Enfin, la Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire du bois lamellé (FDES, disponible sur  www.inies.fr ) estime à – 85,3 kg éq. CO2 l’impact sur le changement climatique par poutre. En résumé, le bois lamellé présente un impact positif.

Recyclage et gestion des déchets

Le bois lamellé est un matériau recyclable et valorisable. Un principe qui prévaut tout au long de la vie de la poutre :

  • Phase de sciage : déchets bois valorisés à 100 % (source : FDES)
  •  Fabrication : déchets valorisés à 93 % (source : FDES, par FCBA)
    • soit revendus à d’autres industries (source : FDES, par FCBA)
    • soit directement utilisés dans des chaudières biomasse
  • Mise en œuvre : la poutre étant conçue sur mesure, le taux de perte est particulièrement faible, de l’ordre de 0,3 % (source : FDES, par FCBA)
  •  Fin de vie : revalorisation de la poutre
    • Débitée en petites poutres (construction)
    • Broyée (pâte à papier et panneaux)
    • Déchiquetée (bois-énergie)

Impacts environnementaux du bois lamellé

plus de details

Impact environnementalValeur de l’indicateur pour l’unité fonctionnelleValeur de l’indicateur pour toute la DVT
1Consommation de ressources énergétiques
Energie primaire totale*50.0MJ/UF5 003MJ
Energie renouvelable**36.0MJ/UF3 597MJ
Energie non renouvelable14.1MJ/UF1 406MJ
2Epuisement de ressources (ADP)0.00496kg éq. antimoine (Sb)/UF0.496kg éq. antimoine (Sb)
3Consommation d’eau totale3.77litre/UF377litre
4Déchets solides
Déchets valorisés (total)1.24kg/UF124kg
Déchets éliminés
Déchets dangereux0.00202kg/UF0.202kg
Déchets non dangereux1.36kg/UF136kg
Déchets inertes0.00606kg/UF0.606kg
Déchets radioactifs0.000154kg/UF0.0154kg
5Changement climatique-0.853kg éq. CO2/UF-85.3kg éq. CO2
6Acidification atmosphérique0.00717kg éq. SO2/UF0.717kg éq. SO2
7Pollution de l’air115m3/UF11 494m3
8Pollution de l’eau0.197m3/UF19.7m3
9Destruction de la couche d’ozone stratosphérique0kg CFC éq. R11/UF0kg CFC éq. R11
10Formation d’ozone photochimique0.00198kg éq. éthylène/UF0.198kg éq. éthylène

Source : FDES Bois lamellé sur www.inies.fr