Qualité sanitaire

Faibles émissions de COV

Entre 2006 et 2009, l’industrie française du bois lamellé a entrepris une campagne d’essais dans le but de qualifier et quantifier les émissions de COV et formaldéhydes générées par une poutre de bois lamellé.

Ces tests ont été réalisés par le FCBA sur les bases du protocole AFSSET (un des plus exigeants au niveau international). Ils ont démontré la faible contribution des structures en bois lamellé aux problématiques de qualité de l’air intérieur et la conformité de ce matériau aux hautes exigences AFSSET :

  •  Les émissions de formaldéhyde durant la vie en œuvre sont très faibles
    • inférieures à la classe d’émission la plus exigeante (classe E1 de la norme EN 14080)
    • Poutre RF avec finition base solvant conforme au protocole AFSSET (tests et calculs FCBA)

Le bois lamellé affiche une classe A ou A+, selon les poutres, sur l’étiquette sanitaire obligatoire pour les produits de construction et de décoration.

Résultat des essais Formacol, selon Protocole AFSSET

Type de scénario Chambre 4 maison Les Rondets
Taux de renouvellement d’air 0,50 h-1
Taux de charge L 0,10 m2.m-3
Débit d’air spécifique qe 5,00 m3.m-2.h-1
Essence de bois Epicéa Epicéa Epicéa Epicéa Epicéa
Type de collage Résorcine PU PU PU MF
Traitement appliqué Obbiatex CBN Obbiacryl LMC Xilix Gold 300 Xilix finition CLC Obbiacryl LMC
Période de prélèvement Critère Conditions à respecter Résultat Résultat Résultat Résultat Résultat
3 jours ? cancérigènes C1, C2 = 10µg.m-3 Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté
3 jours COVT = 10000µg.m-3 334 36 27 69 27
28 jours ? cancérigènes C1, C2 = 1µg.m-3 Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté
28 jours COVT = 1000µg.m-3 168 19 17 26 13
28 jours Formaldéhyde = 10µg.m-3 2,8 0,6 0,6 0,3 4,3
28 jours Indice de risque R = 1 0,005 0,54 0,00 0,00 0,19
28 jours Cni = 100µg.m-3 1,8 0 12 19 0
Conforme aux recommandations du protocole Afsset (2006) Oui Oui Oui Oui Oui
Type de scénario Bibliothèque
Taux de renouvellement d’air 1,73 h-1
Taux de charge L 0,15 m2.m-3
Débit d’air spécifique qe 11,5 m3.m-2.h-1
Essence de bois Epicéa Epicéa Epicéa Epicéa Epicéa
Type de collage Résorcine PU PU PU MF
Traitement appliqué Obbiatex CBN Obbiacryl LMC Xilix Gold 300 Xilix finition CLC Obbiacryl LMC
Période de prélèvement Critère Conditions à respecter Résultat Résultat Résultat Résultat Résultat
3 jours ? cancérigènes C1, C2 = 10µg.m-3 Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté
3 jours COVT = 10000µg.m-3 145 15 12 30 12
28 jours ? cancérigènes C1, C2 = 1µg.m-3 Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté Non détecté
28 jours COVT = 1000µg.m-3 73 8 7 11 6
28 jours Formaldéhyde = 10µg.m-3 1,2 0,3 0,3 0,1 1,8
28 jours Indice de risque R = 1 0,002 0,23 0,00 0,00 0,08
28 jours Cni = 100µg.m-3 0,8 0 5,2 8,1 0
Conforme aux recommandations du protocole Afsset (2006) Oui Oui Oui Oui Oui

Colles et adjuvants : le progrès

Les faibles émissions du bois lamellé sont le résultat de l’excellente qualité des produits connexes utilisés (colles, produits de traitement). Une qualité, due à l’important travail de recherche et développement mené par les industriels sous-traitants, en lien avec les évolutions réglementaires françaises et européennes. Les produits connexes ont ainsi réalisé un bond sanitaire exceptionnel au cours de la dernière décennie :

  • adjuvants
  • colles
  • préservation
  • finition

D’autre part, cette qualité des différentes substances intervenant lors de la fabrication du bois lamellé est validée par la marque ACERBOIS (ex. : marquage CTB-P+ des produits de finition, obligatoire pour la certification ACERBOIS), qui atteste de l’utilisation de produits conformes à la directive Biocides et de solvants en phase aqueuse.

Qualité de l’air intérieur

Avec un seuil d’émission inférieur à la classe européenne la plus exigeante, le bois lamellé apporte la preuve de son excellence sanitaire. Il est donc un matériau tout à fait approprié à la réalisation de bâtiments résidentiels comme de tout autre bâtiment recevant du public.
Des essais réalisés au Laboratoire Central de la Préfecture de Police ont, par ailleurs, prouvé que, en cas d’incendie, les fumées dégagées par le bois lamellé ne sont pas toxiques.

Des essais effectués par les laboratoires EXCELL, ont enfin apporté la preuve de l’absence de chlorophénols et dérivés. Le bois lamellé ne dégrade donc pas les denrées sensibles. Une attestation « Zone Verte » distingue ainsi le bois lamellé comme matériau idéal dans un contexte agro-alimentaire.