Un équipement culturel audacieux dans sa programmation et dans sa construction

Faire cohabiter les espaces de lecture d’une médiathèque, les salles de jeu d’une ludothèque et un auditorium accueillant concerts et projections de films : c’est le pari architectural réussi du nouvel équipement culturel d’Herblay-sur-Seine. La flexibilité nécessaire à la diversité de sa programmation est assurée au sein d’un immense plan libre modulable, aménagé avec une grande créativité. Cet espace lumineux de 2 000 m2 est formé d’une succession de portiques en bois lamellé collé, dont l’enfilade de solives permet de maintenir, à travers un complexe de toiture de 6 cm seulement, un grand jardin suspendu agrémenté d’un chemin piétonnier. Au cœur du dispositif constructif, le bois lamellé collé et le CLT sont associés à des piles de pierre massive issue d’une carrière locale. Conjugués à une conception bioclimatique, ces choix matériels témoignent d’une intelligence constructive au service du confort des usagers comme de l’environnement.

Un bâtiment support de paysage

Vaste halle autorisant de multiples configurations, la ludo-médiathèque se déploie sous 2 pans inclinés. De part et d’autre de l’édifice, leurs émergences abritent les parties atypiques de l’équipement : l’auditorium à l’est et les bureaux et la mezzanine à l’ouest. Prenant place sur un parvis minéral, le bâtiment se fait support de paysage pour atténuer l’impression monumentale : ses toitures inclinées sont plantées et aménagées comme un jardin, avec un cheminement piétonnier.

Visible depuis les immeubles alentours, la toiture constitue ainsi une cinquième façade végétale offerte à la vue du voisinage. Pour parfaire l’insertion de la médiathèque dans son environnement, un vaste jardin est créé côté champs. Il abrite un amphithéâtre de verdure, ainsi qu’un potager pour les enfants.

Il s’agissait de créer un équipement généreux, à la fois médiathèque et ludothèque. Plus largement, le bâtiment devait être en mesure d’accueillir des événements, des conférences, des concerts et des projections de films. Associer salle de lecture et salle de jeu à un auditorium n’est pas une situation conventionnelle. L’enjeu du projet était, entre autres, d’imaginer une interaction subtile entre ces deux composantes principales du projet.

ATELIER WOA

Une construction bas carbone qui s’appuie sur une mixité de matériaux

Ambitieux sur le plan environnemental, le projet fait l’objet d’une conception bioclimatique (évitant ainsi le recours à la climatisation) et s’appuie sur une mixité de matériaux où prédominent le bois et la pierre massive locale.

• La médiathèque est constituée d’une succession de portiques en bois lamellé collé d’épicéa d’une portée de 18 m, dont le nombre de solives permet de réduire l’épaisseur du complexe structurel de la toiture à 6 cm, tout en assurant le maintien des 30 cm de terre du jardin suspendu. Accompagnée d’une résille métallique, la structure bois forme une galerie protectrice côté jardin, autorisant une façade vitrée sur toute la longueur de la halle sans risque de surchauffe estivale.

 • En lien avec la tradition constructive locale, cette structure bois est associée au niveau des façades côté ville à des piles de pierre autoporteuses de 1,30 m de large par 0,50 m de profondeur. Toutes sont armées et la plus haute mesure 8 m de hauteur. La pierre provient d’une carrière souterraine située à moins de 90 km d’Herblay.

• Deux noyaux participent au contreventement de la structure : l’un en CLT abritant les sanitaires et l’autre en béton accueillant l’ascenseur et les gaines pour les fluides.

médiathèque en bois et pierre massive avec charpente en bois lamellé et noyau en CLT

Une résille métallique mise en œuvre sur les façades nord et sud, permet le long de la galerie extérieure de 3,5 m de profondeur qu’elle abrite, de créer des façades entièrement vitrées. La protection assurée tempère l’atmosphère de la médiathèque, en plus d’assurer un effet d’ombre et de lumière digne d’un sous-bois. L’édifice peut alors prendre des allures d’agréable refuge lors de possibles épisodes caniculaires.

ATELIER WOA

Un volume libre flexible et aménagé avec créativité

La structure bois permet de dégager un espace libre de 2 000 m2, offrant des possibilités d’aménagement flexibles et évolutives que l’équipe de maîtrise d’œuvre a traitées avec une grande créativité. Le volume de l’auditorium de 120 places est séparé de la médiathèque par une cloison acoustique composée de panneaux coulissant sur des rails. Elle permet d’utiliser l’auditorium comme un espace de lecture quand il n’accueille pas d’événement. Réinterprétant les imaginaires de la grotte, de la cabane ou du château, le mobilier structure et anime l’espace tout en offrant intimité et repli aux usagers de la médiathèque. Varié et coloré, il donne une dimension résolument ludique au lieu avec, entre autres, le plus grand filet de lecture installé en France (45 m2).

médiathèque en bois et pierre massive avec charpente en bois lamellé et noyau en CLT
médiathèque en bois et pierre massive avec charpente en bois lamellé et noyau en CLT

L’apport des bois lamellés au sein du projet

Flexibilité des espaces

Les portiques en bois lamellé collé permettent de créer des volumes libres qui peuvent être cloisonnés ou décloisonnés au gré de l’évolution des besoins.

Performances structurales

Avec des performances structurales similaires à celles du béton, les murs en CLT sont capables d’assurer le contreventement des bâtiments.

Préfabrication & rapidité d’exécution

Autorisant une grande part de préfabrication, les structures en bois lamellé offrent une grande rapidité de levage et d’assemblage sur chantier.

En savoir plus