Le nouveau Parc des Expositions de Quimper a ouvert ses portes en février 2015. Ce projet, mixant le bois lamellé en structure avec le béton, le verre et le métal, avait pour ambition de remplacer un ancien hall d’expositions vieillissant et de refléter le dynamisme de la ville de Quimper. Résulte de ces objectifs un bâtiment “de son temps”, transparent, flexible dans ses usages et visant un impact environnemental minimal.

Le nouveau Parc des Expositions de Quimper a ouvert ses portes il y a tout juste un an, en février 2015. Ce projet, mixant le bois lamellé en structure avec le béton, le verre et le métal, avait pour ambition de remplacer un ancien hall d’exposition vieillissant et de refléter le dynamisme de la ville de Quimper. Résulte de ces ambitions un bâtiment “de son temps”, transparent, flexible dans ses usages et visant un impact environnemental minimal.

Parc-des-Expositions
image_illustrationActuFull 2

Cet ouvrage dispose d’une surface (SHON) de plus de 8.000 m2 , dont une zone d’exposition de 4.000 m2 , qu’il convenait d’organiser au mieux. La fonction événementielle revêtue par le bâtiment obligeait en effet à une nécessaire flexibilité, et en conséquence, à libérer autant que possible les espaces au sol de sorte à cloisonner et décloisonner au gré des besoins. Outre ces exigences en termes de fonctionnalité, la maîtrise d’ouvrage attendait aussi et surtout un bâtiment qui valorise les événements qui s’y déroulent autant que la ville elle-même : un bâtiment en phase avec son époque. L’agence BRULÉ ARCHITECTES Associés a guidé Quimper Communauté vers la modernité (expression architecturale) et la mixité (matériaux). Cette agence, habituée à l’usage du bois en structure, a également poussé à l’utilisation du bois lamellé, pour plusieurs raisons :

  • Les performances mécaniques permettant le franchissement des 38 mètres, sans aucune reprise de charge intermédiaire ;
  • La complète libération de l’espace au sol et ainsi la totale flexibilité et réversibilité des lieux ;
  • La réponse en matière d’impact environnemental.

Les solutions apportées par le bois lamellé en matière de structure furent de plusieurs ordres : des poutres treillis bois lamellé avec tirants métalliques (pour la zone du hall) ; des poutres sous-tendues (pour le préau) ; un principe poteau-poutre entre les voiles béton (sur toutes les autres zones)

LE MOT DE L’ARCHITECTE

“Le bois lamellé a été choisi à la fois pour ses propriétés structurelles – de sorte à franchir une distance de 38 m sans points porteurs intermédiaires – et aussi pour les qualités intrinsèques au bois. (…) Le bois est un matériau qui nous est cher en conception, du fait de son bilan carbone et de sa renouvelabilité. Il nous permet globalement de réduire l’impact du bâtiment sur l’environnement.”
Anne-Sylvie JOYEUX, architecte,
BRULÉ ARCHITECTES Associés

Parc-des-Expositions

FICHE D’IDENTITÉ

  • Ouvrage Parc des Expositions de Quimper
  • Localisation Quimper (29)
  • Livraison  fin 2014
  • Surface 8 550 m² (SHON)
  • Maître d’ouvrage Quimper Communauté
  • Architectes Agence BRULÉ ARCHITECTES Associés
  • BET structure Artofact
  • Simulation thermique dynamique Batitherm
  • BET Structure – VRD – fluides Sofresid
  • BET Acoustique JLBI Conseils
  • Scénographe Changement à Vue
  • Paysagiste Le Bruit des Cailloux
  • OPC Ouest Coordination.

 

A RETENIR :

LES ATOUTS DU BOIS LAMELLE

le bois lamellé du fait d’un excellent ratio performances/poids est capable de franchir de grandes distances ;

les solutions structurelle proposées par le bois lamellé permettent une grande liberté en matière de création

le bois lamellé est le seul matériau de structure renouvelable ; le bois lamellé français apporte aussi la preuve d’une ressource durablement gérée.