La Municipalité de Pontorson avait pour ambition de construire un centre culturel sur la commune. Mais un centre culturel n’est pas un bâtiment comme les autres. Avant tout Établissement Recevant du Public (ERP), la construction d’un tel édifice est asservie à un certain nombre de contraintes. Des exigences auxquelles une structure en bois lamellé répond parfaitement.

Centre-culturel
Centre-culturel

La réglementation en vigueur a pour objectif de :

  • limiter les risques d’incendie ;
  • alerter les occupants lorsqu’un sinistre se déclare ;
  • favoriser l’évacuation des personnes tout en évitant la panique ;
  • alerter des services de secours et faciliter leur intervention.

Le cabinet d’architectes Malleret, Cornède, Ménard a accompagné ce projet de sorte à livrer un ouvrage correspondant aux attentes du maître d’ouvrage, notamment en matière de sécurité incendie et de démarche environnementale.

Le type constructif retenu, en parfaite cohérence avec la démarche HQE du projet, repose sur une structure poteau-poutre en bois lamellé. Le bois lamellé présente en effet un certain nombre d’atouts sur le terrain de la sécurité incendie. Du fait de l’épaisseur de ses sections, le bois lamellé montre une très grande résistance au feu, assurant les conditions de sécurité nécessaires pour l’évacuation des locaux. Il se trouve, de ce fait, être un matériau tout à fait adapté à la réalisation de bâtiments recevant du public. En outre, le choix d’une structure poteau-poutre (avec poutres et poteaux à section constante) permettait à la fois de ménager d’importantes ouvertures dans la façade tout en proposant un coût concurrentiel, du fait de la simplicité du système.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Fiche d’identité

  • Ouvrage Centre culturel
  • Localisation Pontorson (50)
  • Livraison octobre 2014
  • Surface 1243 m²
  • Maître d’ouvrage Commune de Pontorson (50)
  • Architecte Cabinet MALLERET- CORNEDE- MENARD (44)
  • Montage de la structure décembre 2013-Janvier 2014
  • Portée maximale 13 mètres

 

A retenir

Les atouts du bois lamellé

la résistance au feu des ouvrages en bois lamellé (soit leur capacité à maintenir leurs fonctions structurelles en cas d’incendie) est prévisible et maîtrisable dès la conception

matériau « dur » et prévisible, le bois lamellé n’entraîne aucune surprime de tarification sur les polices d’assurance incendie.

le système poteau-poutre permet une ouverture très large des façades pour une mixité verre/bois à la fois très esthétique et intéressante d’un point de vue apports lumineux/ thermiques