Espace culturel historique du 13° arrondissement parisien, Les Fauvettes furent une salle de bal au début du XX° siècle, café-concert, puis un cinéma de quartier. Devenu la propriété de Pathé-Gaumont en 1993, le cinéma ferme ses portes en 2013 pour être entièrement repensé. Objectifs :”Un lieu qui crée du lien entre le passé et le futur, entre les générations, un lieu à vivre et à partager.” explique l’architecte. Le bois lamellé a prêté ses qualités à ce projet plein d’audace.

Crédit Photos : Jean-Pierre Porcher
Loci Anima
Loci Anima

L’ambition de départ était de penser le cinéma autrement et de lui offrir des habits neufs, moins sombres, moins étroits. L’architecte en charge du projet, Françoise Raynaud (loci anima architecture), a ainsi imaginé un nouveau cinéma, ouvert sur l’extérieur, lumineux… qui donne envie de rester : ” J’ai voulu créer un lieu qui incarne ce concept de «cinéma de patrimoine», un lieu qui crée du lien entre le passé et le futur, entre les générations, un lieu à vivre et à partager. Ce cinéma est conçu pour que les gens s’y arrêtent et prennent le temps de discuter. À l’heure des réseaux sociaux et alors que les contacts directs se font de plus en plus rares, les lieux pour échanger et partager des expériences nous semblaient nécessaires. En ce sens, c’est un nouveau concept de cinéma. “

Concrètement, après démolition de l’ancienne bâtisse, le patio intérieur s’impose comme centre du projet, avec la volonté d’ouvrir cet espace sur la nature. Au rang des contraintes : une parcelle en cœur d’îlot, totalement enclavée. Le bois lamellé apportait des réponses concrètes à ces différents enjeux : la préfabrication, la légèreté du matériau et le chantier sec permettaient de solutionner les problématiques typiques de la densité urbaine en offrant un chantier rapide se limitant à l’assemblage des composants préparés en atelier. La solution adoptée en structure repose ainsi sur des poutres de bois lamellé et poutres BMR (bois massif reconstitué) en douglas. Le bois lamellé a été utilisé pour la structure support du mur rideau et en structure de cage d’ascenseur ; le BMR pour la structure intérieure (support de la verrière). L’ensemble de ces composants a été préfabriqué ce qui a permis de réduire considérablement le délai de montage et de garantir un chantier à faibles nuisances, un argument de poids en centre ville.

Loci Anima
Loci Anima

LE MOT DE L’ARCHITECTE

” Il s’agissait de redonner de l’espace, mais aussi du confort pour faire des Fauvettes un lieu où l’on a envie de rester et de revenir (…) Les parcours, les accès et les sorties ont été totalement repensés. Aux Fauvettes les circulations sont éclairées et toutes passent par le cœur arboré du bâtiment. Ce jardin est l’épicentre d’un système qui a guidé notre projet et qui se prolonge dans la conception de tous les espaces par les matériaux naturels que sont le bois, la pierre et le verre. “

Françoise RAYNAUD, loci anima architecture

Fiche d’identité

  • Ouvrage centre cinématographique “Les Fauvettes”
  • Localisation Les Gobelins, Paris 13° (75)
  • Livraison 2015
  • Surface 1 722 m²
  • Maître d’ouvrage Les Cinémas Pathé-Gaumont
  • Architectes Françoise Raynaud/ loci anima architecture (web )
  • Chef de projet conception Xavier Maunoury
  • Chef de projet réalisation Vincent Laplante
  • BE structure Bollinger & Grohmann / Khephren Ingénierie
  • BE thermique Alto ingénierie
  • Economiste Bureau Michel Forgues
  • Décorateur Jacques Grange
  • Artiste façade Miguel Chevalier
  • Coût de l’opération 6,12 Millions d’euros (HT)
  • Photos Jean-Pierre PORCHER

 

A retenir

Les atouts du bois lamellé

deux atouts majeurs des structures en bois lamellé qui permettent au matériaux de répondre à des projets en zone urbaine dense

les structures en bois lamellé répondent à des process de préfabrication particulièrement poussés qui facilitent le chantier et réduisent les délais d’exécution

le bois lamellé est un outil de créativité architecturale qui permet une réelle distinction