Livré en août 2016, le stade Suchet, situé dans le 16° arrondissement parisien, est un magnifique bâtiment sportif qui a trouvé la voie de l’audace en demeurant humble. Le choix du “tout bois” a conduit ce projet où le bois lamellé a, évidemment, une place d’honneur. Christophe Ouhayoun, agence KOZ, nous explique.

Photos : Cécile SEPTET / KOZ
KOZ

“Le bois lamellé est à mon sens un matériau constructif en même temps qu’il est un matériau décoratif : il est à la fois un objet architectural et technique”

Qu’est-ce que le bois lamellé a apporté à ce projet ?
Construire en bois était notre point de départ. Or ce type de construction exige des longueurs de portée conséquentes. Sur ce terrain, le choix du bois lamellé était indiscutable. Il a également permis de répondre à notre volonté d’ouvrir très largement le bâtiment, et de permettre de réelles économies de matières.

Le bois lamellé est ici utilisé en mixité avec d’autres solutions bois. Pourquoi ?
C’est là que ça devient très intéressant. Nous avons ici mixé bois lamellé, CLT et ossature bois. Ce mix nous a permis, par exemple en toiture, de réaliser à la fois de belles verrières zénithales (avec le bois lamellé) en même qu’une toiture végétalisée (avec de grands rampants) : et de favoriser à la fois un éclairage naturel abondant et l’inertie thermique. L’ossature bois a été utilisée pour les parois extérieures : la solution était adaptée à la configuration de ces parois et cohérente dans une perspective économique.

Qu’est-ce qui selon vous distingue une structure en bois lamellé ?
La légèreté, à la fois physique mais aussi visuelle. Avec le métal, il est nécessaire de floquer, d’habiller… Le bois lamellé est à mon sens à la fois un matériau constructif et décoratif. On l’utilise autant comme un objet architectural que technique. Le fait est que chez KOZ, c’est une philosophie : nous dessinons une structure pour qu’elle soit vue. Ainsi, nous essayons de réaliser des bâtiments où il y a le moins d’habillage et de superflu possible. Le bois lamellé nous permet de développer ce parti pris : une vraie architecture avec des objets techniques.

Quelles sont les forces de cette réalisation, ses différences ?
Nous avons tenté de réduire au maximum les espaces de service afin de favoriser les espaces à valeur d’usage. Cela se traduit par des circulations qui deviennent des emplacements de spectacle. Le principe de couloir disparaît au profit des coursives, qui intègrent le visiteur au centre de l’action : “des tribunes virtuelles”. De la même manière, nous n’avons pas relégué le mur d’escalade en fond de salle, comme prévu initialement : nous avons fait de cette activité spectaculaire, le cœur de la salle.

Gymnase Suchet / KOZ architectes
Gymnase Suchet KOZ
Gymnase Suchet - Paris

Fiche d’identité

  • Ouvrage Complexe sportif
  • Localisation Paris (75016)
  • Livraison 2016
  • Surface 2 370 m² (surface utile) + 750 m² (terrain multi-sport couvert)
  • Maître d’ouvrage  Ville de Paris
  • Architecte KOZ Architectes
  • BET  EVP / DELTA Fluides / PLAN 02/ AXIO
  • Entreprise Baudin Chateauneuf
  • Particularités Approche environnementale / Plan Climat / RT2012 /Toiture végétalisée

 

A retenir

Les atouts du bois lamellé

le bois lamellé est un matériau structurel avec un excellent rapport performance/poids

une structure de bois lamellé est à la fois un ouvrage technique et à l’écoute de la créativité architecturale

le bois lamellé permet d’importants franchissement, notamment horizontaux, c’est pourquoi il est régulièrement utilisé dans des bâtiments sportifs.