La gare TGV de Lorient fait peau neuve. Afin d’organiser le doublement des flux de voyageurs et dans une perspective d’ouverture sur la ville, le pôle d ‘échanges multimodaux a été totalement repensé. Le bâtiment voyageur, avec sa structure en bois lamellé et son plafond concave en lattis bois évoque l’histoire navale de la ville et s’intègre harmonieusement avec des matériaux plus contemporains comme le verre et le béton fibré.

Architectes : F Bonnefille / E Tricaud /  Olivier Boissonnet
Photos : Dider Boy De La Tour

 

PEM de Lorient Bretagne Sud (mai 2017) - CRÉDIT : AREP / Photographe Didier Boy de la Tour
PEM de Lorient Bretagne Sud, la passerelle avec sa charpente en Douglas Lamelle-colle et son sol en lattes de bois de Moabi  (mai 2017) - CRÉDIT : AREP / Photographe Didier Boy de la Tour

Le projet avait pour objectif de créer un lien horizontal entre le centre ville et le quartier Kerentrech qui s’étend au nord de la gare. La nouvelle gare, longue de 115 m, se déploie le long des quais au Sud vers le centre ville et se trouve désormais au cœur du dispositif intermodal de transport public. Une passerelle permet l’accès aux quais et assure la liaison au nord vers le quartier Kerentrech.

La gare est constituée de portiques en bois lamellé Douglas recollé jusqu’à 4 épaisseurs avec des encastrements par tôles métalliques invisibles. Ils sont assemblés en coupe d’onglet au niveau des portiques et des traverses et présentent une forme ovoïde en vagues. A l’extérieur, les portiques se poursuivent mais se passent de poteaux face au centre ville : ils sont soutenus en rive par un portique en forme de « boomerang » avec 20 mètres de porte-à-faux, de sorte à former un auvent sur le parvis. Cette pièce unique est constituée de 25 m3 de bois lamellé avec un double à triple recollage du fait d’une épaisseur hors norme (60 cm). Le contreventement est assuré par un noyau en béton. L’ouvrage est habillé d’un mur rideau en verre et traverses métalliques sur la façade donnant sur les quais, tandis que la façade courbe orientée vers la ville est constituée d’un complexe opaque avec un écran en BFUP faisant office de brise-soleil.

La passerelle, longue de 57 mètres, a été réalisée avec un système poutres treillis dont les membrures et les montants sont en bois lamellé Douglas recollé et les diagonales sont formées par des tirants métalliques.

PEM de Lorient Bretagne Sud, la grande hauteur sous plafond (mai 2017) - CRÉDIT : AREP / Photographe Didier Boy de la Tour
PEM de Lorient Bretagne Sud, l'espace d'attente avec son sol en lattes de bois de Moabi, le plafond est en lattis d'epicea (mai 2017) - CRÉDIT : AREP / Photographe Didier Boy de la Tour

Fiche d’identité

  • Ouvrage Pôle multimodal de la gare de Lorient
  • Localisation Lorient (56)
  • Livraison 2017
  • Surface couverte 4 300 m²
  • Maître d’ouvrage SNCF Gares & Connexions, SNCF Réseau, Lorient Agglomération
  • Architecte AREP (François Bonnefille, Étienne Tricaud, Olivier Boisssonnet)
  • BET Structure Hugh Dutton Associés – Paris

A retenir

Les atouts du bois lamellé

Le bois lamellé autorise de grandes portées sans reprise de charge et libère l’emprise au sol.

Grâce à la préfabrication en atelier, les délais de construction sont plus courts.

Le bois lamellé présente une excellente résistance au feu, il est donc adapté à la réalisation de bâtiments recevant du public.