Grande portée, esthétique, luminosité et durabilité sont autant d’arguments qui ont motivé le choix du bois lamellé pour la grande halle du nouveau Marché d’intérêt national de Nantes métropole à Rezé (44). Résultat : une charpente de 40 m de portée, chaleureuse, qui s’étend sur pas moins de 350 mètres de long.

Article : Victor Miget / Architecte : EGA / Photos : Stéphane Chalmeau
Crédit : EGA Erik Giudice Architecture

Après avoir longtemps été implanté à Nantes, c’est à Rezé (44) qu’a été installé le nouveau Marché d’intérêt national, pôle agroalimentaire de Nantes métropole. Un espace de 20 hectares, qui va réunir pas moins de 62 entreprises, 80 commerces et plusieurs bâtiments industriels destinés à les accueillir. Parmi lesquels, le bâtiment A, destiné aux fruits et légumes, avec sa charpente en bois lamellé, réalisé par l’agence EGA Erik Giudice Architecture.

PHOTO MIN REZE 1V2
Crédit  : Stephane Chalmeau

« Il s’agit d’un lieu de travail et de logistique et notre démarche a consisté à reprendre l’architecture d’une grande halle de marché traditionnelle insérée au cœur du MIN », raconte Erik GiudiceEt de poursuivre :« Concernant les modes constructifs, la maîtrise d’œuvre ne nous a rien imposé. Ce qui leur importait, c’était plutôt la fonction et les usages : l’ouvrage devait être flexible, avec peu de points porteurs et de grandes dalles, qui garantissent l’évolutivité ». Au centre de ce bâtiment, une grande rue intérieure de 350 mètres de long, laquelle est coiffée d’une charpente en épicéa lamellé de 40 mètres de portée pour répondre à la contrainte de libération de surface au sol.

Si la portée est une réponse structurelle aux contraintes liées aux activités du lieu, l’argument esthétique du bois lamellé a aussi pesé dans les décisions. « La charpente se déploie dans la partie centrale, la plus visible et la plus fréquentée du bâtiment. La toiture est parsemée de houteaux qui ventilent, apportent de la lumière naturelle et subliment la chaleur du bois de la charpente qui réfléchit la lumière », explique Erik Guidice. Cette fonction esthétique est encore renforcée par la répercussion de la lumière naturelle sur les 1000 triangles qui composent la charpente et lui confèrent son identité visuelle.

Les assemblages ont fait l’objet d’une attention particulière. La charpente comporte des poutres pleines en supports de poutres à caissons. Ces dernières embarquent une partie creuse qui dissimule les assemblages. Les ferrures acier sont directement intégrées dans l’épaisseur du bois, ce qui adoucit visuellement l’ensemble. Autre élément participant à l’allègement de la charpente : un porte-à-faux de 8 m à l’extrémité nord, au niveau de l’entrée du parvis.

L’aspect environnemental a bien sûr également motivé le choix de ce mode constructif. « Nous optimisons l’impact carbone de nos projets. Nous intégrons la notion d’architecture durable en utilisant, comme ici, le minimum de matière pour couvrir une grande surface et ce, avec des matériaux recyclables à faible impact écologique. » Une démarche encore renforcée par les 31 000 m² de panneaux photovoltaïques, dont une partie de la production sera autoconsommée par le MIN.

PHOTO MIN REZE 2V2

Fiche d’identité

  • Ouvrage Marché d’Intérêt National (MIN)
  • Localisation Rezé (44)
  • Livraison début 2019
  • Surface 20 234 m² (emprise globale en RDC du bâtiment : 60 400 m², soit 33 % en bois)
  • Maître d’ouvrage Nantes Métropole
  • Architectes EGA Erik Giudice Architecture
  • BET structure OTE ingénierie
  • BET HQE Otelio
  • BET Agroalimentaire Sefial Process Consultants
  • Coût 3,4 M€ HT
  • Photos EGA et Stéphane Chalmeau

A retenir

Les atouts du bois lamellé

Le bois lamellé permet de grands franchissements et libère ainsi l’espace au sol.

Le bois lamellé, du fait de l’épaisseur de ses sections, montre une très grande résistance au feu, assurant les conditions de sécurité nécessaires pour l’évacuation des locaux

Les ouvrages en bois lamellé présentent de nombreux atouts face au risque sismique. Premier d’entre eux : un bon contreventement (avec voile travaillant ou structure triangulée) apte à supporter l’effort sismique. Deuxième atout : des assemblages particulièrement ductiles et donc dissipateurs d’énergie. Troisième atout : un bon ancrage aux fondations pour assurer la stabilité globale du bâti