Réunissant l’Industreet Total et le Lab Crigen Engie, un campus de 33 000 m² tourné vers l’avenir

Premier projet lauréat d’Inventons la Métropole du Grand Paris à voir le jour, le campus Urban Valley est la démonstration qu’une friche industrielle peut, en 2 ans, être transformée en pôle tertiaire attractif et exemplaire du point de vue environnemental. Conçu majoritairement en bois par l’atelier d’architecture WOA (Wood Oriented Architecture), ce campus tourné vers l’avenir réunit 2 grands acteurs de l’innovation industrielle : le Lab Crigen, centre de recherche et développement du groupe Engie, et l’Industreet, nouveau pôle d’enseignement dédié aux métiers de l’industrie de la Fondation Total, inauguré au mois d’avril par le Président de la République.

Architecture : Atelier WOA //// Photos : Camille Gharbi & Arnaud Delente //// Article : Valérie Flamand

Un projet qui a transformé une parcelle délaissée en lieu de vie dynamique

Afin de créer une urbanité, les architectes de l’Atelier WOA ont choisi, en concertation avec les utilisateurs du site et les collectivités locales, de densifier le projet. Ce principe s’est traduit dans la création d’un pôle de services (parking, restaurant, commerces, salle de sport) commun aux deux entités du campus et a permis de dégager, dans la continuité de la gare Transilien de Pierrefitte-Stains, des espaces publics et un parc de 5 300 m². De part et d’autre du parc, les bâtiments d’Engie et de la Fondation Total sont ainsi parfaitement intégrés dans un environnement urbain en lien direct avec la gare et le quartier.

“L’ensemble du projet s’inscrit dans une démarche bas carbone, avec un large recours au bois pour la structure et des objectifs de performance énergétique ambitieux.”

Atelier WOA

Fiche d’identité

  • Ouvrage Campus d’enseignement et de recherche
  • Localisation Pierrefitte-Stains (93)
  • Maîtrise d’ouvrage Foncière Atland
  • Architecture Atelier WOA
  • Livraison 2020/2021
  • Surface 33 000 m² (Industreet 11 000 m², Lab Crigen Engie 9 000 m²)

À retenir

Les atouts du bois lamellé

À la fois solide et léger, le bois lamellé permet d’assurer de longues portées avec un nombre de poteaux réduit, comme c’est le cas dans la halle de l’Industreet.

Naturel et authentique, le bois lamellé apporte une réelle plus-value en termes d’ambiance et de confort de travail.

Renouvelable, recyclable et puits de carbone, le bois lamellé est un atout majeur dans la démarche de qualité environnementale.

L’Industreet, un campus novateur pour la formation aux métiers de l’industrie

Si elle délivre des diplômes reconnus par l’État, l’Industreet est une école qui privilégie l’aspect professionnel de l’enseignement, avec une organisation autour d’une grande halle centrale et des espaces plus perméables qu’une école classique. Sa conception favorise la polyvalence et la souplesse d’usage : les cloisonnements sont plus aérés, les salles de cours peuvent être converties en bureaux et inversement, les espaces se prêtent à de multiples fonctions et peuvent être adaptés au gré des besoins pédagogiques. C’est un lieu à la fois d’enseignement et de production, avec 7 000 m² d’espaces éducatifs et 4 000 m² d’ateliers, prolongés de zones de livraison extérieures accessibles aux camions pour les clients des ateliers.

“L’Industreet est organisé autour d’une halle de grande amplitude, dotée d’une verrière à l’image d’un passage parisien. Cette amplitude, autorisée par une poutre en bois lamellé de 25 mètres, a permis de faire disparaître des poteaux et d’offrir une grande polyvalence, les gradins/escaliers permettant de récupérer la déclivité du terrain et d’imaginer toutes sortes d’activités. “

Atelier WOA

Le bois lamellé au cœur du système constructif

Utilisé en structure via un système poteaux poutres et en charpente (où il est conjugué au métal dans les zones d’atelier), le bois lamellé occupe une place centrale dans le système constructif, qui associe bois, béton et métal. Laissée apparente (de même que les fluides et les réseaux), la structure en épicéa crée une ambiance chaleureuse et dévoile la matérialité de l’architecture, offrant une dimension pédagogique supplémentaire que les étudiants peuvent s’approprier.

Le Lab Crigen Engie, une construction bas carbone pour accueillir 200 chercheurs dédiés à la transition énergétique

Premier ouvrage du campus à avoir été inauguré fin 2020, le Lab Crigen accueille le centre R&D français du groupe Engie, dont les chercheurs de 11 nationalités différentes travaillent autour de trois thèmes : les énergies bas carbone, les nouvelles utilisations d’énergie dans les villes, les bâtiments et l’industrie et les technologies émergentes nécessaires à la transition énergétique (intelligence artificielle, nanotechnologies…). Le bâtiment abrite des bureaux organisés en flex office et 4 500 m² de laboratoires et de halles d’essai. Il est vertueux sur le plan du bilan carbone dans sa construction, qui repose sur une structure mixte bois/métal, mais également dans sa destination puisque les chercheurs y mettent au point des pilotes industriels afin de porter à maturité les nouvelles technologies bas carbone. C’est un « bâtiment-usine », où toute la technique et les réseaux sont apparents pour permettre d’expérimenter in-situ les innovations du groupe Engie.

Pour en savoir plus sur l’atelier d’architecture WOA : www.atelier-woa.fr
Et sur l’Industreet : www.lindustreet.fr