Un complexe sportif mariant singularité architecturale et intégration réussie dans le paysage

À quelques kilomètres de Montpellier, dans un bel environnement de collines, la nouvelle halle multisport des Verriès a trouvé sa place face à la pinède avec sobriété et discrétion. Épousant la pente d’un terrain escarpé, c’est à peine si elle laisse deviner les volumes inhérents à une salle de compétition avec gradins. Une intégration réussie grâce à l’association béton, bois et métal, où le bois lamellé fait preuve de sa capacité structurelle tout en contribuant à la singularité architecturale de la halle.

Architecture : A+Architecture //// Photos : Camille Gharbi //// Article : Valérie Flamand

Une conception optimisée mixant bois, béton et métal

La halle des sports des Verriès possède la particularité d’être implantée sur un terrain en pente présentant 5 mètres de dénivelé. Afin de minimiser la quantité de déblai et d’intégrer le bâtiment à l’environnement existant, les architectes ont choisi d’optimiser le programme en termes de compacité et d’épouser au maximum la forme du terrain. Ils ont opté pour une enceinte en béton assurant le soutènement, accompagnée d’une structure pendulaire en bois lamellé allant des fondations à la toiture en offrant un large apport d’éclairage naturel. Contreventée par une cage d’escalier en béton, la structure bois est coiffée par une charpente en bois lamellé avec tirants métalliques, d’une portée de 31 mètres.

Fiche d’identité

  • Ouvrage Halle de sport
  • Localisation Saint-Gély-du-Fesc (34)
  • Maîtrise d’ouvrage Commune de Saint-Gély-du-Fesc
  • Architecture A+Architecture
  • BE structure GA BET Structure
  • Budget 2,5 M €
  • Livraison 2020
  • Surface 2 095 m²

À retenir

Les atouts du bois lamellé

Autorisant de grands franchissements, le bois lamellé permet de dégager les espaces libres nécessaires à la pratique d’activités sportives ou culturelles.

Seul ou en association avec le béton ou le métal, le bois lamellé permet de concevoir une grande variété de systèmes structuraux : portiques, arcs, cantilevers…

Matériau biosourcé issu d’une matière naturelle et renouvelable, le bois lamellé prélève plus de carbone que sa transformation et son transport n’en génèrent.

Avec un seuil d’émission de composés organiques volatils inférieur à la classe européenne la plus exigeante, le bois lamellé assure une excellente qualité d’air intérieur.

“Nous avons pensé la structure en bois lamellé pour des raisons économiques et écologiques, le bois étant très adapté pour les grands franchissements. Les poutres ont été dimensionnées pour supporter une toiture en bac acier isolé étanché compatible avec la mise en œuvre de panneaux photovoltaïques. “

A+Architecture

Un complexe sportif à l’esprit graphique et chaleureux

Le complexe sportif des Verriès comprend une halle multisport avec aire de compétition (badminton, basket-ball, volley-ball, handball), des gradins de 250 places, une salle polyvalente et des locaux annexes (vestiaires, bureaux et infirmerie) ainsi qu’une aire de jeu extérieure. Il se distingue par sa structure en bois lamellé, composée de 118 mètres cubes d’épicéa, qui lui donne un style à la fois chaleureux et graphique. Cet esprit singulier est accentué par une fresque de 30 mètres de large par 10 mètres de haut qui occupe la totalité d’un pan de mur, et dont les lignes font écho à celles de la structure bois. Dynamisant l’espace et soulignant la géométrie du lieu, elle a été créée spécialement pour la halle par l’artiste Asto.

“La Halle se singularise par sa structure grande portée au-dessus de l’espace de jeu. La charpente en bois lamellé surplombe l’aire multisport, tandis que les façades, légères, à ossature bois, sont rehaussées par un bardage métallique nervuré, le béton brut apportant contraste au bois.”

A+Architecture

Pour en savoir plus sur A+Architecture : www.aplus-architecture.com