Le lycée Florence Arthaud, nouveau lycée professionnel maritime de la ville de Saint-Malo devrait s’achever dans les semaines qui viennent, avec la livraison de la seconde tranche de travaux (l’internat). Le projet, guidé par un Eco-référentiel dont s’est doté la Bretagne pour la réalisation de ses lycées, avait pour objectif un lieu de formation de qualité, performant et répondant activement à une démarche de développement durable. On y retrouve le bois lamellé, évidemment.

Dès 2010, le lycée maritime de Saint-Malo avait alerté la région sur la vétusté des locaux alors en usage et sur la nécessité de bâtiments plus grands pour répondre à la demande des élèves. La décision fut rapidement prise de construire un nouvel établissement. Si l’amélioration des conditions de travail était au cœur du projet, le maître d’ouvrage (la Région Bretagne) a également exprimé une très forte volonté de performance, tant environnementale (du point de vue de la qualité des matériaux et des systèmes) qu’énergétique (avec un niveau BEPOS visé). Ces exigences repose sur l’Eco-référentiel des lycées bretons, grille de travail exigeante dont s’est dotée la Bretagne pour la construction de ses nouveaux lycées.

Le cahier des charges exigeait des matériaux (structure, isolation, parement) “respectueux de l’environnement et recyclables”. Le bois répondait bien entendu au mieux à cette attente. Aussi, d’un point de vue structurel, un mix de solutions bois a été choisi, mêlant bois lamellé, bois lamellé croisé (CLT) et ossature bois. Le bois lamellé a été mis en œuvre pour la réalisation de l’atrium, pourvu d’une verrière photovoltaïque. C’est ici un système poteau poutre, avec les poutres sous-tendues par tirants métalliques, qui a été choisi. Cette solution permet d’alléger au maximum la structure de sorte à bénéficier au maximum de la luminosité de la verrière.

LE MOT DE L’ARCHITECTE

“Le choix du bois est pour notre agence une évidence, notamment du fait de la rapidité d’exécution, et aussi du fait de l’ambiance qu’il crée. Il y avait, en outre, une demande forte de la maîtrise d’ouvrage pour un bâtiment bois.”

Patrice LIARD, architecte, Agence LIARD & TANGUY

LE MOT DU MAÎTRE D’OUVRAGE

“Nous avons une enveloppe de près de 100 millions d’euros de projets de construction neuve ou de restructuration lourde qui intègrent le bois de manière très conséquente et le bois lamellé est bien sûr présent.”

Marie-Pierre ROUGER, Vice-présidente chargée des Lycées et de la qualité du bâti, Conseil Régional de Bretagne

Visualiser le reportage vidéo

Fiche d’identité

  • Ouvrage Lycée professionnel maritime Florence Arthaud
  • Localisation Saint-Malo (35)
  • Livraison juillet et novembre 2015
  • Surface 6 049 m² de surface utile (atrium environ 1000 m²)
  • Maître d’ouvrage Conseil Régional de Bretagne
  • Architectes Agence Liard & Tanguy
  • Spécificités bâtiment passif + positif en énergie : production photovoltaïque (100 000 Wc), panneaux solaires thermiques (25% de l’eau chaude), chaudière à bois
  • Coûts global 17 millions d’euros HT, environ.

 

A retenir

Les atouts du bois lamellé

préfabrication et chantier sec permettent aux structures en bois lamellé de proposer des délais notablement réduits

les méthodes de conception des ouvrages en bois lamellé permettent de proposer des solutions quelle que soit la zone de risque

le bois lamellé est un matériau de construction fiable et performant qui est à la fois naturel et recyclable.